Comment Éloïse, 10 ans, est devenue bilingue en anglais ?

 In Notre histoire, Pédagogie

Depuis sa naissance, mon épouse, elle-même bilingue en anglais, parle à notre fille dans la langue de Shakespeare. En revanche, de mon côté, je ne lui parle qu’en français et la langue dominante à la maison reste le français.

Pourquoi avons-nous fait ce choix ?

Bilingue en anglais à 10 ans : une immersion dès la naissance

A l’époque, la pédiatre n’y voyait que du positif. Seule condition : que chacun de nous deux lui parle toujours dans la même langue, pour éviter toute confusion dans son esprit.

C’est ainsi que pendant toute sa petite enfance, Éloïse est bercée par des comptines en anglais comme en français. Tous les films et dessins animés qu’elle regarde sont en anglais.

Très vite, elle en comprend le sens comme si les propos étaient en français. Au pire, grâce à une explication de sa maman par des mots plus simples, mais toujours anglais.

L’apprentissage dès la naissance est fascinant. À un âge précoce,  l’oreille identifie toutes les subtilités et le cerveau les assimile naturellement… Pour ensuite les reproduire ! Elle acquiert ainsi les sonorités des deux langues à la même vitesse.

It’s as simple as that !

Des facilités dès l’entrée à l’école primaire

Alors que ses camarades de classe découvrent l’anglais pour la première fois en classe de CP, Éloïse est déjà très l’aise avec les sons et le vocabulaire basique. Souvent, à ce niveau, même les enseignants ne maîtrisent pas bien la langue. Alors, comment la transmettre correctement aux élèves ? C’est très compliqué.

Concrètement, qu’est-ce que Éloïse peut bien raconter à cet âge-là ? Spontanément, elle est capable à ce stade de faire des phrases correctes. Ce qui est déjà pas mal !

La principale difficulté ? Ne pas se soucier du regard des autres. Curieusement en France, lorsque quelqu’un parle une langue étrangère couramment ou presque, il peut être mal vu : on dit qu’il frime. Il faut encourager l’enfant et penser à l’avenir : dans le monde professionnel, être parfaitement bilingue en anglais est vu d’un autre œil 😉

 

Bilingue en anglais en CM2 : discuter de manière fluide

Aujourd’hui, Eloise est en CM2. Son anglais est fluide et sa prononciation excellente. Elle chante des chansons dans les deux langues, en apprenant les paroles avec la même facilité.

À force d’entendre les mots de la vie quotidienne, elle les connaît parfaitement et de moins en moins d’explications sont nécessaires. Bien sûr, il lui manque encore beaucoup de vocabulaire. Mais une fois en immersion totale, elle pourrait l’acquérir très vite ! Si elle a plus de vocabulaire en français, c’est uniquement car elle le pratique beaucoup plus.

En réalité, son anglais est en « dormance » : il ne demande qu’à être réveillé. Lors du passage de sa cousine anglaise à la maison, nous avons observé qu’Éloïse était capable de discuter avec elle et de se faire comprendre parfaitement !

À la maison : un apprentissage qui profite à tous !

Du coup, à la maison, tout le monde en profite :

  • En quelques dizaines de minutes par jour, notre niveau à tous est bien meilleur
  • Les objets du quotidien offrent un potentiel immense de vocabulaire
  • Tout ce qui nous entoure se prête à des jeux pédagogiques pour enrichir notre connaissance de la langue
  • Son grand frère parle anglais avec ses partenaires de jeux en ligne (difficile d’y échapper à l’adolescence !)
  • Lorsqu’on regarde un film en VO, je n’ai moi-même presque plus besoin des sous-titres !

Évidemment, la méthode Homelike profite de toutes ces expériences ! L’objectif est de faire évoluer la formation et d’améliorer sans cesse nos méthodes d’initiation et de transmission de la langue. Lors des ateliers d’anglais, les enfants reçoivent une impulsion efficace !

Nous suivons leur évolution et nous vous donnons le plus de conseils possible pour mettre en pratique la méthode à la maison. Entre chaque palier, chacun progresse à son rythme, en fonction souvent du temps où il est exposé à l’anglais le reste de la semaine.

 

Devenir bilingue en anglais est désormais accessible

En tant que parent, nous sommes fier d’offrir à nos enfants cette chance que nous n’avons pas eue. Pouvoir baigner dans une langue étrangère le plus tôt possible, afin de pouvoir l’utiliser plus tard sans trop d’effort, dans sa vie personnelle et professionnelle. A notre époque, il était très rare de pouvoir bénéficier d’une telle offre. Si j’avais pu apprendre les bases dès mon plus jeune âge :

  • Je ne buterais pas aujourd’hui sur certains mots à cause de leur sonorité
  • Je n’aurais pas à traduire systématiquement mes pensées du français à l’anglais

Être bilingue en anglais et communiquer avec le monde est maintenant accessible. Alors, offrons cette possibilité à nos enfants !

Recommended Posts

Leave a Comment

Apprendre-anglais-challengeprogresser en anglais