Quel est l’âge idéal pour apprendre une langue étrangère ?

 In Méthodes d'apprentissage, Pédagogie

Depuis des années maintenant, nous savons qu’un adulte a plus de difficultés à apprendre une langue étrangère qu’un enfant.

Il faut se rendre à l’évidence : nous retenons moins facilement les mots et sommes plus hermétiques aux sons inconnus. Le facteur psychologique intervient aussi et nous avons tendance à nous mettre plus de barrières et à être plus vite découragé.

Pour quelles raisons ? Quel est l’âge idéal pour apprendre une langue étrangère ? Existe-t-il un âge limite au-delà duquel cela devient beaucoup plus compliqué ?

 

Montessori, école de l’avant-garde concernant les langues

Au début du XXe siècle, Maria Montessori, à l’origine des écoles qui portent son nom, fait un constat : apprendre une langue étrangère, dès 3 ans, permettrait de donner à l’enfant des clés pour réussir dans sa vie d’adulte.

Pour elle, il faut profiter des habiletés linguistiques naturelles de l’enfant en bas âge ; que ce soit par la conversation ou par le jeu. En effet, on constate qu’entre 3 et 6 ans, le cerveau est plus réceptif et plus modelable.

L’âge idéal pour apprendre une langue étrangère pourrait donc bien se situer dans cette période. A cet âge, l’enfant agit beaucoup par mimétisme et ses capacités d’assimilation, notamment des sons, sont à leur paroxysme. En plus, il est généralement plus disposé à découvrir des cultures différentes.

 

L’âge idéal pour apprendre une langue étrangère selon le MIT

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont récemment établi une « période critique » pour l’apprentissage des langues. Ils estiment qu’au-delà de 17-18 ans, toute nouvelle acquisition devient plus difficile. C’est bien plus tard que ce que l’on imaginait jusqu’à présent.

Dans nos ateliers, nous observons en effet que les adolescents qui débutent progressent un peu moins rapidement que leurs cadets. Néanmoins, ils restent réceptifs à beaucoup de choses.

Le psychologue Joshua Hartshorne, qui a mené ces études, souligne qu’il est pratiquement impossible d’atteindre un niveau similaire à celui d’une langue maternelle lorsque l’on commence à apprendre après 10 ans.

Je souligne « pratiquement » car certaines personnes ont d’excellentes dispositions et y arrivent même après cet âge (ma propre expérience me l’a prouvé).

Quoi qu’il en soit, pour apprendre une langue étrangère et pour que votre enfant atteigne le niveau d’un locuteur natif, mieux vaut le faire débuter bien avant la fin de l’école primaire.

Pour télécharger les résultats de cette recherche (en anglais) : https://osf.io/pyb8s/

 

Le cerveau en question dans l’apprentissage d’une langue étrangère

Les enfants ont plus de facilités pour apprendre et maîtriser une langue étrangère.

Mais pourquoi est-ce plus difficile après 17 ans ? Les raisons sont certes culturelles, mais aussi biologiques, physiologiques.

En effet, une autre étude menée conjointement par le Neuro de l’Université McGill et l’Université d’Oxford et publiée dans la revue Brain and Language démontre plusieurs choses.

On apprend notamment que le développement du cerveau reste le même que l’on apprenne une ou deux langues dès la naissance.

Néanmoins, il est prouvé que l’apprentissage d’une deuxième langue un peu plus tard au cours de l’enfance modifie la structure même du cerveau.

Comment expliquer cela ? Apprendre une nouvelle langue une fois sa langue maternelle acquise touche au cortex frontal inférieur. Or, cette partie du cerveau joue un rôle essentiel dans la production et la compréhension du langage.

On apprend donc que l’apprentissage d’une langue étrangère durant la petite enfance stimule une nouvelle croissance neuronale et des connexions entre neurones.

 

Apprendre une langue étrangère en douceur dès la naissance

Le système sensoriel auditif du fœtus se met en place pendant le 5e mois de grossesse. Mais inutile de vous dire que ce petit être en devenir est encore loin d’entendre distinctement.

À 8 mois de grossesse, un fœtus entend des sons de 80 décibels, c’est-à-dire uniquement les paroles criées.

On trouverait étrange de vous voir crier des paroles en anglais à votre bébé en direction de votre ventre (ou de celui de votre épouse!). D’autant plus que cela serait probablement assez peu efficace.

En revanche, dès l’accouchement, il peut être intéressant d’exposer votre bébé à la langue étrangère de votre choix. Cela lui permettra de se familiariser avec sa musicalité, ses sons et son rythme.

Amusez-vous donc à lui chanter des chansons, comptines ou à lui lire des histoires dans la langue souhaitée. Cette démarche constituera le terreau d’un apprentissage efficace et tout en douceur.

 

Apprendre une langue étrangère, à tout âge !

S’il n’y a pas vraiment d’âge idéal pour apprendre un langue étrangère, toutes ces études s’accordent pour déterminer une période de l’enfance plus propice à cet apprentissage. Le moment idéal se situe donc entre 3 et 10 ans.

Apprendre une langue étrangère à un âge plus avancé est néanmoins tout à fait possible. Tout dépend du temps qu’il aura à consacrer à la langue, de sa motivation et de ses prédispositions naturelles. Votre enfant pourra par exemple atteindre un très bon niveau, mais conserver quelques défauts de prononciation.

Une pratique assidue de la langue orale, en plus des usages syntaxiques et grammaticaux appris au collège, devrait le rendre à l’aise avec l’apprentissage de la langue.

Et si vous, adulte, envisagez de (ré-)apprendre une langue, pas de panique !

Vous ne deviendrez peut-être pas parfaitement bilingue du jour au lendemain. En revanche, il n’y a pas d’âge pour acquérir du vocabulaire, perfectionner votre prononciation ou rectifier la syntaxe de vos phrases. Au moins, vous pourrez mieux vous faire comprendre des anglophone, et c’est déjà très satisfaisant !

Recommended Posts

Leave a Comment

apprendre-une-langue