L’atelier d’anglais Homelike : l’histoire d’un concept qui fonctionne !

 In Notre histoire, Pédagogie

À l’origine de l’atelier d’anglais : l’éducation bilingue de notre fille

Très peu de temps après la naissance de ma fille cadette Eloïse, je me suis mise à lui parler en anglais. Avec son père, nous avions décidé que je lui parlerais en anglais, et lui en français.

À cette époque, notre pédiatre nous donne son aval, à condition que chacun se cantonne bien à une seule langue, afin de ne pas créer de confusion dans l’esprit de notre fille.

J’en suis intimement persuadée : en adoptant ce mode de fonctionnement, Eloïse comprendra aussi bien les deux langues.

Dans notre entourage, nous avions quelques exemples de couples binationaux. Dès leur plus jeune âge, leurs enfants apprenaient simultanément les deux langues. Même si l’anglais n’était pas ma langue maternelle, je souhaitais vraiment essayer, étant persuadée que les bénéfices pour ma fille seraient immenses.

J’ai dû alors assimiler très rapidement le vocabulaire lié à la petite enfance, qui ne m’était pas familier. En effet, je n’avais encore jamais eu à prononcer des mots comme « nappies » (couches) ou « dummy » (tétine).

Ce fut donc aussi pour moi une occasion d’enrichir mon anglais !

J’ai toujours mis un point d’honneur à m’assurer que ma prononciation soit rigoureusement bonne. Ma fille a ainsi grandi avec cette seconde culture (à tel point qu’elle pensait avoir des origines anglaises !).

 

Les « English workshops », pour les copains et copines d’abord

Peu de temps après, je commence à animer des formations d’anglais pour adultes. À cette période, je remarque que ces derniers se mettent beaucoup de freins et barrières.

Leur oreille est formatée aux sonorités du français. Acquérir une bonne prononciation est alors un vrai challenge (inutile de rappeler que cette génération n’a pas bénéficié de cours d’anglais dès la primaire !).

Je suis alors convaincue qu’il serait bien plus productif de transmettre cette langue à des enfants en bas âge. Mon idée était d’adapter mes méthodes pour un public beaucoup plus jeune, dès 2 ou 3 ans ! J’en parle alors avec des parents de camarades de ma fille qui est en maternelle. La plupart sont ravis et adhèrent immédiatement à l’idée.

C’est comme cela que nous avons mis en place notre premier  « English workshop » chez nous, dans notre salon. Parfois, il fallait déplacer quelques meubles !

atelier anglais

Only english, please!

Le principe de l’atelier d’anglais : immerger les enfants dans la langue pendant un temps donné. À l’époque, nos ateliers ont lieu le dimanche matin, durant 1 heure.

Nous n’avons pas besoin du français pour nous comprendre entre nous. Des gestes et des intonations suffisent pour faire passer des consignes simples. Nous commençons avec 4, 5 puis accompagnons jusqu’à 7 enfants.

L’idée est de ne pas se mettre de barrière concernant le type d’activités que nous mettions en place.

Par des activités plastiques, des vidéos, des jeux ou encore de la cuisine, tout est bon pour progresser en anglais. Parfois, lorsque le temps s’y prête, nous sortons découvrir le vocabulaire de la nature. Les enfants s’amusent et progressent de façon spectaculaire. À cet âge, leur soif d’apprendre est illimitée. L’atelier d’anglais est très apprécié des enfants comme des parents.

Il n’en faut pas plus à mon esprit d’aventurière pour me convaincre de créer l’entreprise.

À ce moment, j’avoue ne pas bien savoir dans quoi je me lançais. Mais il y a une chose dont j’étais déjà sûre, ces ateliers avaient beaucoup à apporter aux jeunes enfants !

 

atelier anglais

 

Le concept : apprendre l’anglais comme à la maison !

Progressivement, le concept des ateliers se précise. Ce que nous souhaitons ? Enseigner l’anglais de façon « naturelle et ludique », comme l’enfant le fait déjà avec sa langue maternelle. Apprendre à l’enfant le vocabulaire de son univers immédiat et quotidien permet de l’intéresser sans effort. Par ailleurs, une fois rentré chez lui, il peut facilement s’exercer et pratiquer, afin d’intégrer ces nouveaux mots plus rapidement.

Je décide donc de nommer l’entreprise « Homelike ». Mon mari, de son côté, se charge de créer le logo, avec ces deux « e » qui regardent vers les étoiles. Le message correspond bien à notre vision : dire que grâce à la maîtrise de l’anglais, votre enfant pourra viser et décrocher les étoiles !

L’aventure entrepreneuriale commence !

atelier anglais

 

L’atelier d’anglais Homelike : de la maison à la France entière ?

Dès 2014, nous trouvons quelques salles pour faire nos ateliers dans la Tour Europa, à Thiais.

La proximité du centre commercial Belle-Épine est une belle opportunité. Pendant que les enfants suivent l’atelier d’anglais, les parents en profitent pour faire une ou deux courses !

Nous nous sommes très vite fait remarquer (dans le bon sens du terme). Par exemple, il nous arrivait de faire de petites escapades pédagogiques dans le centre commercial même. Il fallait les voir, ces petites troupes bien appliquées à commander en anglais un smoothie dans l’une des enseignes du centre !

En 2017, Homelike grandit et s’implante à Ivry-sur-Seine, aux portes de Paris. L’année suivante, nous commençons à dispenser aussi nos ateliers dans l’Espace Ilithye, un lieu dédié à la parentalité, à Vitry.

Aujourd’hui, nous souhaitons développer notre activité afin qu’elle puisse bénéficier à d’autres enfants, au-delà des frontières du Val-de-Marne et dans la France entière.

Voilà pourquoi nous avons développé un formidable programme : l’atelier d’anglais interactif à distance !

Recommended Posts

Leave a Comment

progresser en anglais